equiliberte37.org - Manthelan-Reignac sur Indre

INFO

Newsfeeds

Manthelan - Reignac sur Indre


Les difficultés des parcours de randonnée sont laissées à l'appréciation des randonneurs. 


EquiLiberté 37 et les référents bénévoles qui proposent  ces itinéraires sur ce site ou sur le site EquiChemins, déclinent toute responsabilité, pour tout accident qui pourrait intervenir sur les itinéraires.

 

Si vous rencontrez une impossibilité de passer sur un ou des chemins qui constituent les itinéraires, veuillez nous le faire savoir, nos bénévoles programmeront un nettoyage de ces chemins.

 

Parcours de :  23 kms

Itinéraire sans difficultés majeures fait de plaines. Vous cheminerez le long de l'Etang du Louroux, une partie creuse au centre  du territoire de la commune du Louroux à permis aux eaux s’écoulant de l’ouest de remplir cette petite dépression. Barrée d’une digue par les moines au 11è siècle. Cet étang de 52 hectares était autrefois appelé « étang des roseaux » . A l’ouest l’étang est bordé de bois, qui constituent en hiver un brise-vent important pour la faune et la flore.

En fin d'itinéraire vous décendrez vers l'indre que vous traverserez à Reignac sur Indre. 5000 ans avant JC à l'époque néolithique, des hommes se sont sédentarisés à cet endroit. Dès l’époque romaine, une commune qui porte  le nom de Brixis devient le carrefour de routes importantes : d’une part, la voie de Levroux à Tours, d’autre part la voie de Vendôme à Poitiers et la route primitive de Paris à Bordeaux. Cette route passait devant l’église actuelle. Cette route, qui deviendra plus tard une des routes de Saint Jacques de Compostelle, permit le développement important du village avec, dès le Moyen Age, l’installation de foires et marchés, de tavernes, d’auberges et d’artisans placés sous l’autorité d’une seigneurie très puissante.
Au XIVème siècle, l’arrivée du nouveau seigneur, Jean du Fau, originaire de Normandie, entraîne la modification du toponyme de la baronnie du Bray en Le Fau.
Avec l’arrivée de Louis de Barberin, comte de Reignac en Saintonge, le village va connaître un nouveau développement et changer une nouvelle fois de nom pour prendre celui de son nouveau Seigneur lorsque celui-ci deviendra marquis de Reignac en Touraine par lettre patente du roi Louis XIV en 1710.
C’est à cette époque que le château va prendre son allure actuelle avec l’adjonction d’une aile en retour et la construction de la chapelle transformant la forteresse médiévale en une agréable demeure de style renaissance. Le dernier seigneur de Reignac sera Joseph Gilbert Paul du Mottier, plus connu sous le nom de marquis de la Fayette, qui était l’arrière petit fils de Louis de Barberin.

                                                                               

                                                                                                                                                                                                                                                                                              

 

 

 

                                                                                              
                 

 

Vous pouvez télécharger ce parcours en cliquant

sur le lien suivant :     

 

 

 

                                       

Parcours GPX